Aujourd'hui, j'étais sûre qu'il n'y aurait pas de sortie en dehors des "hygiéniques" habituelles : dans la matinée, mon bipède devait passer par un distributeur de billets, aller chez sa fille s'occuper de ces maudits chats, faire sa séance de kiné ardéchoise, passer par le garage et à midi, assister à l'état des lieux du nouvel appartement.

C'est à cause de cette séance qu'ils ont dû reporter le repas chaud à ce soir. Ils ont décidé de faire des pâtes jambon fromage au gratin, un truc tout à fait adapté aux 30° ambiants.

Mais, malgré les apparences, l'erreur n'est pas dans ce choix, non, l'erreur c'est moi qui l'ai commise.

Quand mon promeneur est rentré de sa visite vespérale aux chats précités, c'était l'heure de ma quatrième sortie pipi. Il m'a donc emmenée dehors au moment précis où sa moitié commençait à déchiqueter le jambon. Du coup, à peine arrivée sur (ce que les travaux et la canicule ont laissé de) la pelouse, j'ai laissé tomber deux gouttes vite fait sur le gazon et j'ai repris ventre à terre le chemin de la maison et du jambon.

Je me demande si mon promeneur ne va pas avoir un gros doute sur l'absolue nécessité de mes cinq sorties quotidiennes.

Mon estomac me predra !