23 novembre 2018

Histoire diabolique

 

Ce matin, mon promeneur a décidé d'y aller après avoir quitté ses toilettes chaudes.

Non,  y a pas de radiateur dans son WC, c'est que ça fait deux fois cette semaine qu'il s'y débarrasse de sa radioactivité. Hier il m'a impressionnée, il a avalé trois litres d'eau en quatre heures (et comme il prend un diurétique...)

Donc ce matin, nous y sommes allés. Remarquez qu'au vu de la fréquentation du domaine à neuf heures du matin, il ne risquait pas de croiser de femme enceinte ni de bébé.

Quand il m'a ouvert la portière arrière et que j'ai bondi dans la voiture, je suis tombée truffe à nez avec... un diable !

Il ne sentait pas le soufre, il était seulement pliable, raison pour laquelle on avait pu le glisser derrière le dossier du siège avant. N'empêche, ça m'a quand même surprise. Heureusement, je n'ai pas dû partager l'espace longtemps avec lui, mon chauffeur l'a transféré dans le coffre.

Si j'ai bien compris, mon papa souffre de problèmes intestinaux et sa maîtresse a fait livrer un carton de boîtes de bouffe spéciale à  notre adresse et mon chauffeur a appelé le diable pour les trinque-baller jusqu'à la voiture.

Je ne sais pas s'il a dû donner son âme en échange.


 

Posté par Walrus à 17:15 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :