Hier à huit heures du matin, nous étions déjà à la grande prairie habituelle, les pâquerettes étaient encore en régime "nuit" et mon promeneur les contemplait comme si son regard allait les faire s'épanouir, il est con parfois. Cette heure matinale, c'est parce que Louise devait commencer à huit heures à la ferme Nos Pilifs, donc elle avait logé chez nous et il a fallu se lever, se doucher et déjeuner tôt.

Aujourd'hui, Louise ne commençait qu'à dix heures, alors après ses œufs brouillés (j'ai eu droit à quelques coups de langue dans la sauteuse) nous l'avons déposée à son boulot. Du coup, canicule oblige, nous sommes allés à l'autre prairie, celle qui présente un côté ombragé.

En nous y rendant une fois la voiture garée, nous sommes passés devant l'entrée de la plaine de jeux (interdite aux chiens, racistes !). Juste au coin de cette entrée, il y a maintenant une autre Big Belly remplaçant l'ancienne poubelle classique. Et autour d'elle un tas de détritus.

Une LED rouge clignote furieusement alors que sur sa sœur du jardin japonais c'est une verte qui s'allume de temps en temps. Je conclus donc que, conformément aux infos aimablement fournies par Madame Chapeau, elle a appelé le Big Brother des poubelles pour se faire vider.

Vous savez quoi ? Au vu du tas d'immondices qui s'entasse à ses pieds, elle doit s'être vu répondre "Il n'y a pas d'abonné au numéro que vous avez demandé" !