Suite aux travaux de la région flamande, nous avons dû nous promener dans le bout de forêt situé à l'ouest de la ferme Nos Pilifs. Nous contournons le bâtiment de l'estaminet, descendons le long de la prairie où paissent trois Highlands puis prenons le sentier qui longe la forêt (allez, disons "le bois") jusqu'à l'endroit où le Trassersweg vire à droite pour rejoindre le rue de Ransbeek. Après cela, nous pénétrons dans le bois et rentrons en suivant les laies de celui-ci. En tout, ça doit nous faire un truc d'environ 1500 mètres (autant dire rien pour moi, mais pour mon bipède, il semble que ce soit déjà suffisant, c'est fou ce qu'il vieillit).

Mercredi, là où nous pénétrons dans le bois, mon promeneur a deviné vaguement à travers le fouillis de troncs d'arbres la masse sombre de la tour du campus Solvay de Neder-over-Heembeek. Paraît que c'est là qu'il travaillait dans le temps (enfin, travaillait, vous le connaissez, hein !).

Et vous savez quoi ? Le lendemain, il a encore eu plus de mal à la distinguer : en 24 heures le feuillage avait fait son apparition ! Et je peux vous dire qu'aujourd'hui, c'était encore plus difficile, c'est fou ce que ça pousse vite cette verdure !

Pilifs