11 mars 2018

Profil bas, deuxième...

 

Aujourd'hui, il m'a emmenée courir sans faire trop de difficulté, mais je ne l'ai pas trop ramenée : il avait sa tête des grands jours : air renfrogné, silence à tous les étages.

Normal : hier la France a battu l'Angleterre au tournoi des six nations !


Posté par Walrus à 18:21 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :


06 mars 2018

Profil bas

 

Hier, comme prévu, mon promeneur est allé déposer la voiture au garage pour un entretien. Pour rentrer du garage et y retourner, il a emprunté la ligne de bus 53 sur trois arrêts dans les deux sens, combiné avec un petit trajet sur le tram 7.

Quand il a été définitivement de retour, il faisait une drôle de tête et a déclaré "La prochaine fois j'irai à pied jusqu'à l'arrêt de tram, c'est aussi rapide qu'en bus et je serai moins secoué".

"Pourquoi, le conducteur se prenait pour Schumacher ?" a demandé ma maîtresse.

"Non, rien que sur ce trajet, il y a trois jeunes femmes qui ont voulu me céder leur place assise !"

Mouarf ! Ça prouve qu'il a bien l'air de ce qu'il est : un vieux décrépit !

Mais à mon avis, je ferais mieux ne pas trop rire, il va encore me priver de sortie !


Posté par Walrus à 17:48 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

20 février 2018

Pour Berthoise

 

Bon, comme Berthoise n'a pas accès à Facebook (on croit rêver), je lui montre les photos des plats.

Vous n'êtes pas obligés de regarder, hein !

Mais bon...

emi1

emi2

emi3

emi4

emi5


Posté par Walrus à 14:40 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

09 février 2018

Découverte

 

Faut tout apprendre dans la vie...

Quand j'étais toute jeune j'ai eu vite compris que dès que je me précipitais vers eux, les oiseaux, quelle que soit leur espèce, avaient la faculté de s'élever dans les airs (mon boss prétend qu'il y en a quelques rares qui ont perdu cette possibilité mais me déconseille de m'attaquer à eux en raison de la différence de taille, me prendrait-il pour une naine ?).

Cela ne m'empêche pas de continuer à me jeter sur eux dès que j'en trouve à portée de course. Ainsi, de grand matin, sur le chemin pavé devant la ferme du domaine des trois fontaines, il y a toujours tout un paquet de pigeons en train de picorer des graines qu'apparemment on répand sur le sol à leur intention. Ça fait un très joli spectacle (et un de ces raffuts) quand ils s'envolent tous ensemble !

Les autres bestioles que je course, elles, ont un comportement plus honnête : elles courent, comme moi, ce qui me laisserait une chance de les attraper si elle n'avaient pas le défaut au bout de leur course de se réfugier sous terre, mais c'est de bonne guerre : je suis un terrier, elles croient donc que je dois pouvoir les y suivre.

Un jour, j'en ai rencontré une (de bestiole) que je n'avais jamais vue : je me promenais, suivie de mon bipède, quand j'ai repéré un animal à la fourrure couleur feu  qui s'est mis à détaler à mon approche. Je me suis lancée à ses trousses, m'attendant à le voir lui aussi se faufiler sous terre. Mais après avoir traversé à toute allure un chemin en sous-bois, au moment où j'allais le rattraper, il a couru droit vers un arbre. J'ai freiné des quatre pattes pensant que nous allions nous emplafonner de concert sur le végétal (en bois dur, comme disait Georges). Et voilà-t-y pas que lui, saute sur le truc et se met à y grimper avec une agilité incroyable. J'en suis resté comme deux ronds de flan !

Mon boss m'a dit "Eh oui, les écureuils grimpent aux arbres !".

Bon, merci, je l'avais remarqué! Mais ce que je n'ai pas aimé du tout, c'est l'air narquois qu'il avait pris pour me renseigner sur le nom de l'animal, l'animal !

On a sa fierté quand-même...


Posté par Walrus à 06:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

31 janvier 2018

Sous le manteau

 

Hier en début de soirée à la télé, une bande de joyeux drilles discutaient du bien fondé de faire porter un manteau aux chiens.

Bien évidemment, ils ne m'ont pas consulté. Alors, au cas où l'un d'eux lirait mon blog, je l'affirme haut et fort : "Le port du manteau, je suis contre !"

Hélas, ma maîtresse ne partage pas cet avis. Heureusement mon promeneur attitré, lui, est plus coulant, faut vraiment qu'il caille pour qu'il m'oblige à enfiler une sorte de pull en tricot rouge (comme ça les copains ne risquent pas de me rater, les salauds !), il appelle ça une chaussette. Par bonheur, il n'a pas retrouvé de photo où je la porte, c'est déjà ça de gagné.

Je possède aussi une sorte de manteau imperméable qui se fixe avec des scratches, noir et plus sobre, mais le bruit des scratches m'énerve alors, quand on veut me le mettre, je détale !

Le pire que j'ai eu, c'était un truc noir rehaussé de strass avec "Pirate" écrit en grand dessus, mais à l'époque j'étais jeune et mon sens du ridicule n'était pas encore très développé. Chance, aujourd'hui, il est un peu trop petit. Le seul ennui, c'est qu'ils en ont gardé des photos... La honte !

P1060201


Posté par Walrus à 06:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,


28 janvier 2018

Contingences

 

Et ça continue !

Désolée, mais pour clôturer la semaine, mon secrétaire est rentré tellement tard qu'il a refusé de taper plus d'une phrase !


Posté par Walrus à 06:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

22 janvier 2018

Contraste

 

Temps favorable ce weekend : mon humain décide de m'emmener les deux jours à mon endroit de promenade favori.

Tandis que la voiture roulant vers cette intéressante destination monte l'avenue de Versailles (ils savent que je passe souvent par là, alors ils lui ont donné un nom royal), je jette un œil par la vitre de gauche. Stupeur : dans le terre-plein central, quelques jonquilles sont déjà en fleur !

J'en ai oublié de crier et de courir pendant quelques secondes.

Pourtant, en arrivant au domaine, y a pas photo (mon accompagnateur n'a pas pris son appareil) : la température extérieure affiche tout de suite 3°C au tableau de bord et quand nous arrivons au bord du bassin de l'orangerie, nous constatons que sa surface est complètement prise par la glace.

Y a plus d'saisons, j'vous dis !


Posté par Walrus à 06:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

19 janvier 2018

Avis de tempête

 

Au moment où je vous parle, ça s'est calmé, mais qu'est-ce que ça a soufflé !

Du coup, je n'avais pas les oreilles dressées, elles étaient retournées ! (Non, j'ai pas de photo)

Je n'ai donc pas fait long feu dehors. En rentrant mon bipède a relevé le courrier et il m'a lu mon horoscope :

hor001

Je vous l'avais bien dit qu'il y avait encore du boulot !

Mais c'est un signe ! (Encore que j'aime pas trop ce lévrier en illustration, ils auraient pas pu prendre un vrai chien ? Allez, au hasard... un Jack Russell par exemple)


 

Posté par Walrus à 06:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 janvier 2018

Ouf, c'est passé !

 

Mauvaise journée hier !

Déjà c'était mardi, donc le matin : calme plat.

Mais malgré le retour de ma maîtresse j'ai continué à faire profil bas : mon bipède favori était d'humeur belliqueuse : non seulement c'était la Saint Marcel ce qui suffit à réveiller son eczéma mais en plus, il a découvert qu'il y a un mois, un quidam a lancé une pétition réclamant l'entrée de Proust au Panthéon ! Depuis, il fulmine grave.

Seul léger motif d'espérer une accalmie : en un mois, le machin n'a récolté que 27 signatures, pourvu que ça dure !

Et si vous-même, honorable lecteur, pouviez éviter de signer, ça m'arrangerait.


Posté par Walrus à 06:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 janvier 2018

Rituels

 

Les débuts de sortie sont toujours pareils : lassé de m'entendre geindre lamentablement à ses pieds, mon bipède s'extrait de son siège de dactylo en émettant la première expression de sa liste d'appellations à mon égard et se dirige vers l'armoire vestiaire. Il s'y empare de son couvre-chef qu'il visse sur sa cafetière puis de sa pelure de saison (s'il échet) et l'enfile puis referme la porte de la penderie.

Pendant ce temps, j'attends à ses pieds, assise ou en rotation accélérée selon mon humeur. Il empoigne ensuite mon harnais et la laisse "qui va avec" comme ils disent par ici et se penche vers moi au grand dam de ses lombaires pour me harnacher et m'accrocher.

C'est alors qu'invariablement, je me rappelle que je n'ai pas encore fait mes exercices d'assouplissement et de stretching (moi aussi j'ai des lombaires) et je les exécute : étendre les pattes avant, plonger la tête et le torse vers le bas, creuser le dos, remonter les fesses. Répéter l'exercice deux ou trois fois puis, pour bien décontracter tous les muscles, me secouer rotativement puis exécuter trois tours au petit trot autour du mec penché vers moi.

Il s'extasie, s'adressant à son binôme : "Les chiens sont plus malins que nous, ils savent qu'il faut s'assouplir régulièrement !"

Il dit ça pour la galerie, mais je sais bien qu'au fond de lui, ça le fait profondément chier ces petits exercices (sans quoi, pourquoi je les ferais ?).


Posté par Walrus à 06:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,