Au cours de ma dernière promenade d'hier soir (décalée à aujourd'hui matin puisqu'il était un peu plus de minuit), après m'être précipitée au milieu de la prairie pour dévorer vite fait des "trucs" que des occupants de l'un des étages supérieurs avaient balancés de leur balcon au grand déplaisir de mon promeneur qui m'a rappelée à l'ordre en tirant rageusement sur ma laisse et en me balançant quelques imprécations bien senties que je préfère ne pas répéter, j'ai trottiné jusqu'au bout de l'immeuble en l'entraînant derrière moi.

Et c'est là que nous l'avons vu : il semblait venir de l'entrée du garage ou de la pelouse qui la borde et il a traversé le chemin d'entrée pour se faufiler derrière la haie entourant la propriété.

Un renard ! Silhouette caractéristique, longue queue touffue, petit trot élastique. Ça faisait un moment que nous n'en avions plus croisé sur la propriété.

J'ai été tellement étonné que je n'ai même pas pensé à lui courir après (de toute façon, avec ma laisse et mon promeneur décrépi, j'avais aucune chance de le rattraper).