Tu parles d'une vie de chien !

17 janvier 2018

Ouf, c'est passé !

 

Mauvaise journée hier !

Déjà c'était mardi, donc le matin : calme plat.

Mais malgré le retour de ma maîtresse j'ai continué à faire profil bas : mon bipède favori était d'humeur belliqueuse : non seulement c'était la Saint Marcel ce qui suffit à réveiller son eczéma mais en plus, il a découvert qu'il y a un mois, un quidam a lancé une pétition réclamant l'entrée de Proust au Panthéon ! Depuis, il fulmine grave.

Seul léger motif d'espérer une accalmie : en un mois, le machin n'a récolté que 27 signatures, pourvu que ça dure !

Et si vous-même, honorable lecteur, pouviez éviter de signer, ça m'arrangerait.


Posté par Walrus à 06:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 janvier 2018

Les deux font la paire

 

Le mardi, c'est comme un rituel, mes deux bipèdes disparaissent après ma promenade post-petit-déjeuner et peu après, le barbu réapparaît tout seul.

Il s'installe devant son écran, comme tous les jours de la semaine et pourtant...

Comment vous expliquer ? Nous sommes là tous les deux. Habituellement, c'est lui que j'agace jusqu'à ce qu'il se décide à jouer avec moi, mais le mardi, je sais pas, j'ai comme une baisse de tonus, je ne quitte même pas le fauteuil où je me suis installée après leur départ et ...

Je lui fous la paix ! Je m'endors même...

Un peu avant le repas de midi, il se lève, me dit  "Sage hein, j'arrive, je vais chercher maman !" et il sort.

J'ai même pas le cœur d'aboyer...

Mais t'inquiète, je me rattraperai demain !


Posté par Walrus à 06:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

15 janvier 2018

Pas de cinéma aujourd'hui

 

C'est relâche !

Mes "maîtres" m'ont emmené rendre visite à une de leurs amies.

Le voyage m'a lessivée.

Demain peut-être ?


Posté par Walrus à 06:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

14 janvier 2018

Hypnose

 

Dans le dressage de son humain, l'important, c'est le regard !

Ces grands bavards peuvent argumenter à l'infini sur les sujets les plus divers, en réalité, ils parlent pour ne rien dire parce que s'ils parlent beaucoup, ils n'écoutent guère.

Côté maîtrise du langage corporel par contre ils sont très peu efficaces et se laissent facilement piéger.

Un simple regard suffit à les faire fondre : y a qu'à voir mon bipède quand l'œil de Célestine s'affiche sur l'écran : on croirait voir un Hobbit sous celui de Sauron !

Moi par contre, je maîtrise parfaitement les mimiques et les regards : apeuré, soumis, triste à mourir, plein d'entrain, implorant si nécessaire, (menaçant, je réserve pour les cas ultimes).

Ça marche (presque) à tous les coups,  surtout avec lui : que ce soit pour jouer, aller promener, détourner des bouts de tartine au miel de son petit-déjeuner.

Fais-moi confiance, regarde-moi dans les yeux !

regard


Posté par Walrus à 06:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 janvier 2018

Rituels

 

Les débuts de sortie sont toujours pareils : lassé de m'entendre geindre lamentablement à ses pieds, mon bipède s'extrait de son siège de dactylo en émettant la première expression de sa liste d'appellations à mon égard et se dirige vers l'armoire vestiaire. Il s'y empare de son couvre-chef qu'il visse sur sa cafetière puis de sa pelure de saison (s'il échet) et l'enfile puis referme la porte de la penderie.

Pendant ce temps, j'attends à ses pieds, assise ou en rotation accélérée selon mon humeur. Il empoigne ensuite mon harnais et la laisse "qui va avec" comme ils disent par ici et se penche vers moi au grand dam de ses lombaires pour me harnacher et m'accrocher.

C'est alors qu'invariablement, je me rappelle que je n'ai pas encore fait mes exercices d'assouplissement et de stretching (moi aussi j'ai des lombaires) et je les exécute : étendre les pattes avant, plonger la tête et le torse vers le bas, creuser le dos, remonter les fesses. Répéter l'exercice deux ou trois fois puis, pour bien décontracter tous les muscles, me secouer rotativement puis exécuter trois tours au petit trot autour du mec penché vers moi.

Il s'extasie, s'adressant à son binôme : "Les chiens sont plus malins que nous, ils savent qu'il faut s'assouplir régulièrement !"

Il dit ça pour la galerie, mais je sais bien qu'au fond de lui, ça le fait profondément chier ces petits exercices (sans quoi, pourquoi je les ferais ?).


Posté par Walrus à 06:00 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,


12 janvier 2018

Dans un fauteuil

 

Mais non, je ne joue pas au tiercé, c'est trop facile, nous ne sommes que  trois ici, on l'aurait toujours au moins dans le désordre ! Et côté désordre, croyez-moi, je m'y connais !

Dans le séjour de mon appartement, il y a six fauteuils :

  • deux de bureau devant les PC des bipèdes (si, si, ils ont chacun le leur avec poste de "travail" (tu parles, Charles) et tout et tout)
  • un rocking-chair servant au stockage de quatre PC portables
  • deux petits fauteuils droits semi-cilyndriques
  • un de ces machins "élastiques" en bois lamellé-collé cintré à la vapeur par des Suédois

C'est ce dernier qui nous intéresse aujourd'hui. Bon, celui de l'image est neuf... c'est juste pour vous faire voir le genre d'engin !

ikea

Il possède une assise inclinée en arrière et est accompagné d'un repose-pieds indépendant qui le transforme en une sorte de "relax". S'y installer, ça va, mais avec l'âge, mes bipèdes ont de plus en plus de mal à s'en extraire. C'est donc généralement mon bipède mâle qui s'y installe mais ma bipède, elle, en chipe le repose-pieds pour le coller devant un des deux autres (la hauteur correspond parfaitement).

Du coup, les cuisses du mec pèsent sur la barre transversale avant du fauteuil, et comme avec l'âge et l'usage le rembourrage se tasse, le contact avec les cuisses devient un peu douloureux et ankylosant.

Ce n'est bien sûr pas ça qui va décourager mon "maître", un humain plein de ressources, qui y a collé... un oreiller qui déborde un peu et compense la perte de "matelassité" du siège.

Bon, il n'en profite guère, parce que depuis cette astucieuse transformation, j'ai décidé que c'était mon fauteuil et s'il essaie de m'en déloger, je grogne !


Posté par Walrus à 06:00 - Commentaires [8] - Permalien [#]

11 janvier 2018

Tu parles, Charles !

 

Indépendamment du fait qu'il appelle "loque" un chiffon, le vocabulaire de mon bipède favori présente malgré tout une certaine richesse.

Par exemple, vous ne pouvez pas imaginer le nombre de stades intermédiaires qu'il parvient à intercaler entre :

sa

et

fi


Posté par Walrus à 06:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

10 janvier 2018

Révélation

 

Je suis née parmi les Dieux !

Ça vous épate, non ?

Je vous explique : deux des bipèdes de mon père pratiquent l'équitation et l'emmènent au manège.

Contrairement à moi, papa est très calme (y a pas que ses oreilles qu'il ne tient pas de notre race). Devant ce constat, le propriétaire du manège, qui possède une femelle Jack Russel assez calme elle aussi, a eu une idée de génie : "Croisons-les, ça devrait donner une nichée au caractère paisible !"

Sitôt dit, sitôt fait, ils ont enfermé les deux bestioles dans un box inoccupé.

Et voilà comment j'ai été conçue.

Pour le reste, les connaissances en génétique caractérielle du vétérinaire-cavalier ayant eu l'idée de départ, semblent devoir être mises en doute : vous avez déjà eu un aperçu de mon caractère et mes trois frères sont pires que moi ! Bon, d'accord, sur la photo, ils ont pas l'air, mais moi non plus...

frères

N'empèche, je suis donc née parmi les Dieux puisque tel est le nom de ce véto-centaure !

Et j'ai gardé quelque-chose de mes origines :

P1050897


Posté par Walrus à 10:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

09 janvier 2018

Jamais deux sans trois

 

Aujourd'hui, mon bipède s'est muté en tripode !

Il a ressorti sa béquille.

M'semblait bien qu'il se traînait un peu hier...

Faut dire qu'avec l'âge, son entrain ne va pas croissant (rien à voir avec la viennoiserie, sauf qu'à mon avis il doit commencer à s'emmêler un peu les pinceaux lors des valses viennoises).

Enfin, vous inquiétez pas, ça s'est déjà produit et j'ai de l'entrain pour deux  :-)


Posté par Walrus à 06:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 janvier 2018

J'ai bien cru que c'était râpé

 

J'avais bien vu que le ciel était couvert, qu'il faisait glacial et que le vent n'y allait pas avec le dos de la cuiller lors de ma première sortie de la journée.

Aussi, quand mon bipède s'est installé devant son clavier comme à l'accoutumée, j'ai bien cru que la messe était dite.

C'est lorsqu'il a dit "météo" que j'ai dressé l'oreille...

(Ouais, quand je dis "dressé l'oreille" c'est une image bien sûr, je suis un vrai Jack Russel, oreilles tombantes, caractère de cochon et tout et tout !)

Donc, mon promeneur attitré s'adressait à son binôme bipède pour commenter la météo "Matin : ciel couvert, bruine persistante, température 4°C, ressentie -1, rafales du nord-est, 60 km/h"

C'est là que j'ai trouvé le titre du billet.

Mais c'est alors qu'il a ajouté "Ils disent qu'après-midi ce sera pire : il y aura de la neige en plus ! Bon, on va y aller, on pourra toujours rentrer si ça tourne au vinaigre". Et il s'est levé pour chausser ses godasses de marche.

Reste une question : est-ce qu'il voulait vraiment me faire plaisir ou seulement aider à la digestion de son repas de la veille au soir chez l'Italien ?


Posté par Walrus à 06:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,