J'avais cru qu'après la découverte de ma balle, les choses allaient tourner rond.

Bernique ! Depuis ma dernière apparition ici, c'est à peine si nous avons quitté deux ou trois fois l'immeuble  et ses alentours. Et ils ont toujours une bonne raison ; météo dégueulasse, atelier, kiné(s), radio, courses, échographie, mammographie et tout et tout !

Et encore, dans les deux ou trois, il y en a une où je n'ai même pas quitté ma laisse : il m'a emmenée visiter la ferme des Pilifs en compagnie d'une autre bipède : celle qui me parle gentiment en... néerlandais ! Bon, l'important c'est qu'elle me parle gentiment et qu'elle me fasse des papouilles : c'est le contexte qui compte !

Aujourd'hui, malgré le temps maussade, il m'a enfin emmenée courir. L'ennui c'est qu'après quelques jetés de balle, il décide que comme j'ai couru comme une dératée, on peut rentrer plus tôt à la maison.

Alors, pour gagner du temps, quand il me lance la balle tout en marchant vers la voiture, je la ramasse  et l'emmène dans l'autre sens et quand il essaie de me la reprendre, je la saisis rapidement et m'éloigne encore en faisant des cercles autour de lui au fur et à mesure qu'il progresse.

Evidemment, il finit par comprendre mon manège et il se fâche, c'est un sale caractère...

En rentrant, il a dit à son binôme : " Câline est une mathématichienne !"

"Pourquoi ?" a demandé ma maîtresse

"Parce qu'elle court en rond toujours dans le sens trigonométrique !"

Le pire, dans tout ça, c'est qu'il se croit drôle et qu'il se marre comme une baleine !